Les objets mystiques des Ambaama : entre forge, rituel et protection

Libreville, le 15 juillet 2023

Cet article est rédigé sur la base d’informations fournies par Jean-François Owaye, président du comité scientifique de la caravane culturelle d’Okondja, Professeur Titulaire, LSH Histoire contemporaine. UNIVERSITE OMAR BONGO

Dans les profondeurs de la riche tradition gabonaise réside un peuple empreint de mystères et de légendes : les Obamba, une ethnie gabonaise fascinante. Jean-François Owaye, président du comité scientifique de la caravane culturelle d’Okondja et professeur titulaire en histoire contemporaine à l’Université Omar Bongo, nous dévoile des informations fascinantes sur l’héritage culturel de ce peuple et sur ses trésors mystiques, des objets de forge aux armes ancestrales.

Les Obamba, également connus sous le nom d’Ambaama (en langue vernaculaire), occupent une place centrale dans l’histoire culturelle du Gabon. Leur savoir-faire dans l’art de la forge est légendaire, et leur contribution à l’héritage culturel du pays est inestimable. Parmi leurs créations les plus remarquables se trouvent les objets de forge tels que l’ossere, l’otieni et le ndjounou, qui revêtent une signification profonde à la fois rituelle et sociale.

Ossere. :couteau de jet

Ces objets de forge ont une double fonction pour les Obamba. D’une part, ils servent à invoquer les manes et à établir un lien spirituel avec leurs ancêtres et les forces invisibles de l’univers. D’autre part, ils jouent un rôle important dans les coutumes matrimoniales en tant qu’éléments constitutifs de la dot, soulignant ainsi leur valeur économique et symbolique dans la société gabonaise.

Une particularité intéressante réside dans la conservation de ces objets. Contrairement à d’autres biens précieux qui sont gardés sous clé, les Obamba préfèrent les conserver dans des coins spécialement aménagés dans des cours d’eau ou des sources, immergés dans de l’eau boueuse. Cette tradition ancestrale assure leur protection et leur pérennité, et ils ne sont retirés que lorsqu’ils sont nécessaires pour des rituels ou des cérémonies spécifiques.

L’ossere, parmi ces objets de forge, occupe une place de choix dans la culture Obamba. Considérée comme une arme mystique d’une puissance redoutable, elle est réputée pour combattre toute force maléfique et est souvent qualifiée de plus grande arme des Ambaama. Utilisée principalement lors du rituel du Ndjobi, elle devient une protection infaillible pour ceux qui la possèdent, repoussant ainsi les éventuels agresseurs ou malfaiteurs.

Ndjounou : enclume

La culture Obamba, avec ses trésors mystiques, témoigne de l’incroyable richesse et diversité culturelle du Gabon. Grâce aux recherches approfondies du professeur Jean-François Owaye, nous prenons conscience de l’importance de préserver et de valoriser cet héritage culturel unique, qui continue de fasciner et d’enchanter les générations actuelles et futures.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *