Dépistages et Sensibilisation au Cœur de la Journée Mondiale contre l’Hépatite

Le Gabon à l’instar du reste du monde célèbre la Journée Mondiale contre l’Hépatite, chaque année le 28 juillet. Pour l’occasion, des initiatives de dépistage et de sensibilisation ont été déployées dans tout le pays pour informer la population sur cette maladie virale, ses risques et les moyens de prévention. Une mobilisation visant à renforcer la prise de conscience et à encourager l’accès aux soins pour les uasagers.

L’hépatite est un problème de santé publique mondial qui affecte des millions de personnes chaque année. Au Gabon, cette maladie virale est un défi de taille qui requiert une action concertée de la part des autorités de santé et de la société civile. La Journée Mondiale contre l’Hépatite offre une opportunité unique de sensibiliser la population et de mettre en lumière les mesures préventives essentielles pour enrayer la propagation de cette maladie.
Le Ministère de la Santé a pris l’initiative d’organiser des campagnes de dépistage gratuites à travers le pays. Des équipes médicales se sont rendues dans les quartiers, les établissements de santé et les entreprises pour offrir des tests de dépistage rapides et confidentiels. Cette démarche a permis d’identifier des cas d’hépatite qui, sans cette intervention, seraient restés inconnus. La sensibilisation qui n’est pas en reste joue également un rôle clé dans la lutte contre l’hépatite. Des sessions d’information ont été animées par des professionnels de la santé, des ONG et des associations de patients. Ces séances ont abordé les modes de transmission de l’hépatite, les symptômes à surveiller, l’importance du dépistage précoce et les traitements disponibles.
Le Ministre de la Santé a souligné l’importance de la prévention et du dépistage précoce dans la lutte contre l’hépatite. Il a encouragé vivement la population à se faire dépister régulièrement, et a également réaffirmé l’engagement du gouvernement Gabonais à renforcer les infrastructures de santé pour améliorer l’accès aux soins pour tous.

                                          S.K

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *