Le Parti Démocratique Gabonais dévoile sa liste de candidats pour les élections législatives et locales.

Le Parti Démocratique Gabonais (PDG), parti au pouvoir, a annoncé aujourd’hui sa liste de candidats pour les prochaines élections législatives et locales, dont la date limite de dépôt des candidatures est fixée à demain, le 11 juillet 2023. Ces élections sont prévues pour le 26 août prochain, et le PDG semble prêt à affronter ce scrutin crucial avec une équipe dynamique et présente sur le terrain.

Dans la liste des candidats pour les élections locales, on note la présence imposante de Thierry Madouma, actuel maire d’Okondja. De plus, la liste des élections départementales est marquée par celle de Luc Oyoubi, sénateur en fonction et vice-président du Sénat.

Luc Oyoubi

Du côté des législatives, le PDG affiche également sa volonté de rajeunir ses rangs en misant sur de nouvelles figures dynamiques. Le département de Sebe-Brikolo verra ainsi l’émergence de talents prometteurs tels que Nkona Hervé, Youmou Andimi Claude-Pamphile et Oboumandjogo Max Samuel. Ces jeunes candidats, récemment nommés au bureau politique du PDG, apporteront un vent de fraîcheur et de nouvelles perspectives.

Youmou Andimi Claude-Pamphile


Oboumandjogo Max Samuel


Bien que l’égalité des genres reste un défi à relever pour les législatives, avec une représentation féminine relativement limitée, il convient de souligner les progrès réalisés dans les listes pour les élections locales, avec une parité en constante progression, comptant entre 20 et 25 % de femmes engagées.

Nkona Hervé

Le PDG se positionne ainsi comme un parti engagé et déterminé à affronter les élections législatives et locales avec conviction. Ces élections revêtent une importance capitale pour le Gabon, et les électeurs jugeront eux-mêmes le choix des candidats du parti au pouvoir dans les semaines à venir. Par ailleurs, des rassemblements festifs ont déjà commencé à Okondja, notamment à OKONDJA village, témoignant de l’enthousiasme suscité par ces événements politiques majeurs. De plus, plusieurs anciens députés ne se représentent plus et ont déjà exprimé leurs félicitations aux nouveaux candidats.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *